Alger: les accès Est bloqués après des appels de retraités de l’ANP à marcher vers la capitale

1

Les accès et les sorties de la capitale à l’Est sont bloqués ce dimanche 30 août 2020. Les deux voies enregistrent un embouteillage important sur plusieurs kilomètres, voire une « circulation à l’arrêt » sur certains points, à l’image de Lakhdaria ou Boudouaou. Selon un automobiliste, « des éléments anti-émeutes de la Gendarmerie nationale étaient mobilisés devant le barrage de la localité Boudouaou, qui ne laissent qu’un seul couloir libre ».

Des internautes faisaient état de cet encombrement dès la matinée de ce dimanche. Des images, diffusées sur les réseaux sociaux, notamment sur le groupe Info Trafic Algérie, montraient de longues files de voitures, visiblement à l’arrêt.

Plusieurs heures plus tard, la circulation ne semblait pas s’améliorer. « J’ai mis 5 heures pour revenir d’Azzazga (Tizi Ouzou) à Alger. Une longue file s’étendait du barrage de Boubouaou jusqu’aux Issers », témoigne un conducteur à 24H Algérie.

Sur la route, les internautes ont du mal à comprendre les causes de ces embouteillages. Le service Tariqi de la Gendarmerie nationale, qui rapporte l’état du trafic à travers plusieurs wilayas, n’a publié aucune indication à propos des accès Est de la capitale.

La même source confirme la présence d’éléments anti-émeutes de la Gendarmerie nationale dans le même barrage, en réponse à des appels des retraités de l’armée à se diriger vers la capitale.

Le 18 août, le ministère de la Défense nationale a reçu les représentants de ce mouvement, exprimant à l’issue de leur rencontre « sa détermination et son engagement à étudier et traiter de façon minutieuse et rigoureuse les revendications et les préoccupations des retraités, des blessés et des invalides de l’Armée nationale populaire (ANP), et ce, dans le cadre des lois de la République à même de promouvoir les conditions sociales et de vie de toutes les catégories de ces personnels ».

« Dans la dynamique des rencontres de concertation organisées par les services compétents du ministère de la Défense nationale avec les diverses franges et catégories représentant les retraités, les blessés et les invalides de l’Armée nationale populaire, dans le but d’étudier leurs préoccupations médico-sociales et trouver des solutions pour chaque catégorie, et comme prévu, une rencontre a été tenue ce mardi 18 août 2020 au Cercle national de l’Armée à Béni Messous, en présence, aux côtés du Conseiller de Monsieur le président de la République, du directeur central des services de Santé militaire, directeur du service social, directeur de la Communication, de l’information et de l’orientation, directeur général de la Sécurité intérieure, directeur de la Caisse de retraite militaire, et des représentants des diverses franges et catégories des retraités, des blessés et des invalides de l’ANP », précise la même source.

Article précédentBordj Bou Arreridj: Brahim Laalami quitte la prison (CNLD)
Article suivantCoronavirus: un bilan de 364 nouveaux cas ces dernières 24 heures en Algérie

1 commentaire

Laisser un commentaire