Air Algérie: mise en place d’un programme pour une éventuelle reprise

1
Air Algérie : 24 nouveaux vols internationaux de et vers Alger dès la semaine prochaine

La compagnie aérienne Air Algérie a informé ce 29 mars dans un communiqué, qu’un « programme adapté » est mis à la disposition du ses clients en prévision de la réouverture des frontières.

La compagnie a précisé dans ce communiqué que la reprise reste néanmoins tributaire de la décision des pouvoirs publics. « Toutes les destinations sont maintenues et leurs dates de reprise dépendent de la décision des pouvoirs publics pour l’ouverture des frontières . Les pays de destinations sont également concerné par les modalités sur leurs territoires  » souligne la compagnie dans son communiqué.

Concernant les billets achetés avant la fermeture des frontières en mars 2020, la compagnie offre des « options de changement de réservations flexibles ». « La modification des billets achetés avant la reprise effective des vols est gratuite dans la même classe, durant toute leur validité et avant la date de voyage prévue  » peut-on lire sur la communiqué.

Dans le cas où la validité des billets arrive à expiration, celle-ci sera prolongée au 31 décembre 2021, assure la compagnie.

Air Algerie indemnisera ses clients

Les personnes qui souhaitent changer de projet de voyage pourront bénéficier d’un avoir sous forme d’EMD/Voucher, informe Air Algérie. Par ailleurs ce coupon EMD (Electronic Miscellaneous Document) est valable pour un voyage, jusqu’au 31 décembre 2021 . Il est remboursable seulement le délai n’est pas fixé et dépendra du nombre de demande en cours.

Le président Abdelmadjid Tebboune a ordonné, lors du Conseil des ministres, tenu en février, le maintien de la fermeture des frontières. L’espace aérien algérien est fermé devant les vols internationaux depuis mars 2020. Idem pour les frontières terrestres.

La décision du maintien des frontières fermées fait couler beaucoup d’encre entre partisans et détracteurs de cette option. Des scientifiques viennent, cependant, apporter leur caution à la décision du maintien de la fermeture des frontières algériennes.

Pour beaucoup de médecins, l’apparition du variant britannique de la Covid-19 en Algérie et ailleurs justifie amplement la décision prise par le Gouvernement.

Le professeur Kamel Sanhadji, président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, avait salué cette décision et souligne que c’est la meilleure solution pour pour lutter contre la propagation du Coronavirus.

« Les frontières fermées stoppent la propagation du nouveau variant »

Le Pr. Kamel Sanhadji estime que « la préservation de la santé des citoyens est une priorité. Il est plus que jamais conseillé, sage, de pouvoir contrôler et arrêter la propagation du nouveau variant ».

Cependant, le professeur estime que la solution la plus adéquate en ce moment reste le maintien des décisions prises par le gouvernement. Dans le but de voir la situation s’améliorer et le nombre de cas contaminés se dégrader.

Pour le Pr Sanhadji, l’ouverture des frontières et la reprise des vols internationaux reste encore une décision précoce face au danger des nouveaux variants. « Cette possibilité de contrôler et fermer les frontières extérieures, permet de maintenir un confinement de façon à ce que le variant soit arrêté », a-t-soutenu.

Frontières fermées depuis le 17 mars 2020

Pour rappel, l’Algérie a décidé le maintien de la fermeture de ses frontières, le 28 février. Selon le communiqué du Conseil des ministres diffusé le même jour, le chef de l’Etat a exigé le renforcement des mesures de prévention contre la pandémie de Covid 19 en Algérie « particulièrement la fermeture des frontières et de l’espace aérien surtout dans les conditions sanitaires mondiales actuelles avec la propagation des variants de Covid 19 ».

L’espace aérien algérien est fermé devant les vols internationaux depuis en mars 2020. Les frontières terrestres ne sont que sporadiquement ouvertes pour le passage de marchandises ou des aides pour les pays voisins.

Le 17 mars 2020, l’Algérie a suspendu ses liaisons aériennes et maritimes avec l’étranger dans les deux sens. Elle avait pris la même décision pour les dessertes aériennes avec la Chine le 5 février 2020. Seul le transport aérien et maritime des marchandises reste assuré.

L’Algérie a, toutefois, procédé à plusieurs vols de rapatriements. Au 21 décembre 2020, Air Algérie avait annoncé avoir rapatrié plus de 38.000 Algériens bloqués dans près de 30 pays.

Le rapatriement avait-on, indiqué alors, avait commencé avant même la décision du gouvernement de fermer le ciel le 17 mars 2020. Le premier vol a été programmé le 2 février 2020 pour transporter 45 algériens qui étaient bloqués à Wuhan en Chine. Après, et en quatre phases, Air Algérie affirme avoir effectué 138 vols de rapatriement et 30 vols charters à partir de 33 pays.

LIRE AUSSI: Réouverture des frontières Schengen: la France exclut l’Algérie

Article précédentVaccin Spoutnik V: L’Algérie réceptionnera une nouvelle cargaison
Article suivantCoronavirus: Belhocine met en garde contre le nombre réel des variants qui circulent

1 commentaire

Laisser un commentaire