L’Aïd El Fitr prévu pour jeudi, selon deux associations d’astronomie

1
L'Aïd El Fitr prévu pour jeudi, selon deux associations d'astronomie
L'Aïd El Fitr prévu pour jeudi, selon deux associations d'astronomie

En attendant la réunion de la Commission de l’observation du Croissant lunaire le 29e jour du mois de ramadhan, une association annonce la date du mois de Chawwal, coïncidant avec l’Aïd El Fitr. Selon l’association Sirius Astronomie ou encore Ibn Haithem, le mois de ramadan de cette année comptera 30 jours.

Dans un communiqué de presse diffusé ce samedi 08 mai 2021, l’association prévoit, sur la base de ses calculs, que le premier jour de l’Aïd El Fitr aura lieu le jeudi 13 mai 2021. « Selon nos calculs, la naissance de la Lune de Chawwal aura lieu le mardi 11 mai 2021, correspondant au 29e jour de Ramadan, à 19H59 heure locale. Le laps de temps entre la naissance de la lune de ce mois et son apparition à l’oeil nu ne permet pas de le voir », explique l’association.

« La lune se couchera cette nuit-là avant le soleil », poursuit la même source, qui affirme que « la possibilité de voir le croissant à l’oeil nu ou à l’aide d’outils est inexistante dans le monde entier ».

L’Aïd El Fitr le 14 mai au Maroc

L’association déduit ainsi que le premier jour de l’Aïd Al-Fitr aura lieu le jeudi 13 mai 2021.

Sirius Astronomie poursuit que ses calculs sont en concordance avec ceux du projet islamique saoudien de l’observation du croissant de la lune. « Quant aux pays ayant commencé le mois de ramadhan le mercredi 14 avril, à l’instar du Maroc, le premier jour de l’Aïd El Fitr aura lieu le vendredi 14 mai », conclut l’association.

Comme chaque année, des associations spécialisées dans l’astronomie annoncent leurs prévisions pour le début du mois de ramadhan ou sa fin. Les calculs de l’association Sirius concordent avec ceux de l’association Ibn Haithem, qui annoncent le premier jour de l’Aïd pour le jeudi.

La décision finale revient néanmoins à la « Commission nationale de l’observation du Croissant lunaire du ministère des Affaires religieuses, « seule habilitée à décréter la date de l’Aïd El Fitr ».

Le ministère des Affaires religieuses affirmait chaque année que sa décision se base sur les calculs des astrophysiciens, notamment ceux émanant d’instances officielles ou compétentes ». Il s’agit de témoignages d’observation du Croissant lunaire à travers le territoire national, de rapports des missions diplomatiques dans le monde arabo-musulman, du rapport du Centre des recherches en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) et de la délibération, basée sur les données scientifiques et les règles religieuses, des membres de la Commission ».

Article précédentBilan de coronavirus: 208 nouveaux cas et 6 décès en 24h en Algérie
Article suivantHommage à un ami: la chamelle de Hamdi

1 commentaire

Laisser un commentaire