Le romancier Ahmed Taibaoui remporte le prix Naguib Mahfouz

0
Le romancier Ahmed Taibaoui remporte le prix Naguib Mahfouz
Le romancier Ahmed Taibaoui remporte le prix Naguib Mahfouz
Formation en marketing digital - Mojo CreaLab

Le romancier algérien Ahmed Taibaoui a remporté le Prix Naguib Mahfouz pour la littérature (2021), décerné par la maison d’édition « l’Université américaine du Caire », dont la valeur est estimée à 5.000 dollars. 

Né en 1980 à Médéa, Taibaoui a obtenu le prix pour sa roman « Ikhtifaa Essayed La Ahed » publié par la maison d’édition algérienne « El Ikhtilaaf » et libanaise « Difaf » en 2019.

En une langue satirique, très soutenue et poétique, le roman policier, dont le protagoniste se heurte aux crises existentielles, présente une critique acerbe des pays arabes dans la période postcoloniale.

Ahmed Taibaoui lauréat du prix Tayeb Salih

Ahmed Taibaoui est aussi auteur de plusieurs romans dont « Maout Naiim » qui a remporté en 2018 le troisième prix international Tayeb Salih pour la création littéraire au Soudan.

Ahmed Taïbaoui rejoint les nombreux écrivains algériens qui ont brillé par leurs travaux. Ils se sont distingués lors des différents prix littéraires comme Ismaïl Yabrir et Hadjer Kouidri, et le jeune romancier Abdelouahab Aissaoui de Djelfa qui a remporté l’édition 2020 du prix littéraire international du roman arabe « Booker », dans sa 13e édition, avec son roman « Eddiwan El Isbarti ».

Le Prix Naguib Mahfouz pour la littérature, avait été remporté en 1998 par la romancière algérienne Ahlam Mosteghanemi pour son roman « Zakirat El Jassad » (mémoires de la chair).

Le prix Naguib-Mahfouz est le prix littéraire le plus prestigieux d’Égypte pour la littérature de langue arabe. Décerné par l’Université américaine du Caire, il récompense chaque année le meilleur roman arabe. Le livre récompensé est traduit en anglais et publié par les Presses de l’Université américaine du Caire. Le prix a été décerné pour la première fois en 1996 et depuis la cérémonie se tient chaque année, le 11 décembre, date anniversaire de la naissance de Naguib Mahfouz.

Naguib Mahfouz, lauréat du prix Nobel de littérature en 1988 et est mort mercredi 30 octobre 2006 au Caire, sa ville natale.

Un autre algérien est parmi les finalistes du Prix international de la fiction arabe. Il s’agit Abdellatif Ould Abdallah, qui figure dans la short list du ptix, pour son roman « Âayn Hammourabi » édité par les éditions MIM, a-t-on annoncé sur le site du prix.

LIRE AUSSI: Merzak Bagtache, une littérature aux odeurs de la mer et de la pluie

Article précédentBilan de coronavirus: 112 nouveaux cas en Algérie
Article suivantAu procès de Said Djabelkhir, des plaidoiries « idéologiques » et insolites

Laisser un commentaire