L’Afrique du Sud durcit les restrictions pour lutter contre le très contagieux variant Delta

2
L'Afrique du Sud durcit les restrictions pour lutter contre le très contagieux variant Delta
Google Actualites 24H Algerie

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé dimanche de nouvelles restrictions dans le pays pour faire face à la forte hausse des contaminations au coronavirus, provoquées par le très contagieux variant Delta.

Le pays, qui subit de plein fouet une troisième vague, est « confronté à une résurgence massive des contaminations », a déclaré le chef d’Etat lors d’une allocution télévisée, qui a dressé un tableau très noir de la situation. « Nos services de santé travaillent à l’extrême limite de leurs possibilités (…), il n’y a que très peu de lits disponibles en réanimation », a-t-il ajouté, avant d’annoncer que l’Afrique du Sud se trouvait désormais au stade 4 d’alerte sanitaire, le dernier avant le confinement.

« Tous les rassemblements – qu’ils soient en intérieur ou en extérieur – sont interdits », à l’exception des enterrements, avec un maximum de 50 personnes pouvant y assister, a poursuivi Cyril Ramaphosa, précisant que les ventes d’alcool étaient désormais interdites. Le couvre-feu déjà en vigueur a été rallongé d’une heure, de 21H00 (19H00 GMT) à 04H00 (02H00 GMT). « Nous sommes confrontés à une vague dévastatrice dont tout indique qu’elle sera pire que les précédentes », a souligné le président.

L’Afrique du Sud a enregistré officiellement dimanche 15.036 nouvelles contaminations, un record pour l’année 2021. Au total, 1,9 million de personnes ont été atteintes par le Covid, dont 59.900 qui en sont décédées, pour une population de 58 millions d’habitants.

Le très contagieux variant Delta dope les contaminations

Le variant Delta, très contagieux, est à l’origine de la hausse importante des contaminations au coronavirus en Afrique du Sud, avaient annoncé samedi des scientifiques.

Le variant Delta, apparu pour la première fois en Inde, « semble désormais dominer les infections en Afrique du Sud », avait indiqué Tulio de Oliveira, un des principaux experts en virologie du pays, lors d’une conférence de presse. Avec près de 60% du nombre total d’infections, le Gauteng, poumon économique du pays et province la plus peuplée, qui abrite notamment la capitale administrative Pretoria et le centre financier de Johannesburg, est l’épicentre actuel de l’épidémie. Les hôpitaux y sont dans une situation difficile et les autorités sanitaires ont commencé à évacuer des patients vers des zones moins touchées.

La campagne de vaccination a démarré avec difficultés en février, et seules 2,4 millions de personnes sont jusqu’à présent intégralement vaccinées.

Identifié pour la première fois en Inde, le variant Delta est désormais présent dans au moins 85 pays, selon l’OMS.

Article précédentNourredine Aït Hamouda mis en détention provisoire
Article suivant24H Algérie toujours là après une année sinistre et sinistrée

2 Commentaires

Laisser un commentaire