Achour El Acher: la Télévision algérienne accusée de censure

1
Achour El Acher: la Télévision algérienne accusée de censure
Achour El Acher: la Télévision algérienne accusée de censure

Les polémiques autour du sitcom Achour El Acher n’en finissent pas. Après avoir manqué son rendez-vous le premier jour du mois de ramadhan, comme annoncé précédemment, la Télévision algérienne est cette fois-ci accusée d’avoir censuré une partie du 2e épisode, diffusé jeudi 15 avril 2021 sur ses première et sixième chaine. Deux acteurs, ayant participé au feuilleton, ont dénoncé une censure.

Mardi, premier jour du ramadhan, les téléspectateurs ont été surpris que le feuilleton Achour El Acher 3, réalisé par Djaffar Gacem n’aie pas été diffusé vers 20H sur la première et la sixième chaîne de l’ENTV. Durant la soirée, les internautes se sont posés beaucoup de questions sur cette absence.

Les spéculations sur une éventuelle censure allaient bon train lorsque la page officielle du sitcom réagit et rassure ses admirateurs. « Un problème technique qui dépasse tout le monde « , explique-t-on.

La censure aurait été surprenante, d’autant plus que samedi 10 avril, Ahmed Bensabane, DG de l’ENTV, a lui-même déclaré lors du Forum El Hiwar que le contenu d’El Achour El Acher sera respecté. « C’est un travail artistique apprécié par les Algériens. Les autorités ont d’autres préoccupations que de contrôler une œuvre artistique. Qu’a donc dit le feuilleton Achour El Acher que les Algériens ne connaissaient pas ? Le président de la République parle aujourd’hui de la « Issaba ». Nous avons ri de notre vécu et nous allons continuer de le faire », a-t-i-dit.

Des acteurs d’Achour El Acher accusent l’ENTV

Pourtant, la censure a bel et bien frappé. Du moins, selon deux acteurs de ce sitcom. Jeudi soir, c’est d’abord Ahmed Zitouni qui publie un post illustrant plusieurs ciseaux, accompagnés par un « shame on you l’ENTV » (Honte à vous, l’ENTV). Des téléspectateurs confirment une censure dans les commentaires, estimant même que « c’était prévisible », regrettant que que cet épisode ait été « ennuyeux ».

Le second acteur à dénoncer cette censure n’est autre que Merouane Guerouabi. « Ce qui me fait de la peine, c’est que le travail que nous avons réalisé n’a rien avoir avec ce qui est diffusé à l’ENTV. Ils en ont coupé beaucoup », a-t-il déclaré dans une story Instagram.

« Je vous le dis en toute honnêteté, l’épisode diffusé aujourd’hui n’a rien avoir avec celui que nous avons tourné. Le sitcom s’appelle pourtant « Memlaka Achouria » et pas « l’Algérie ». L’ENTV en a coupé pas mal de scènes », conclut-il.

Le sitcom Achour El Acher est réputé pour tourner en ridicule plusieurs personnalités de la scène politique algérienne. Il était ainsi « prévisible » pour reprendre le terme de plusieurs téléspectateurs que les scènes faisant référence à la vie politique actuelle soient censurées.

Il ne s’agit pas de la première production télévisée parodiant la vie politique à être censurée. Le fameux sketch, Dakious et Makious a été interdit de diffusion avant le mois de ramadhan de l’année dernière. Plusieurs scènes avaient notamment été reprises par des militants du Hirak pour des vidéos parodiant des personnalités politiques.

Article précédentCharaf-Eddine Amara élu nouveau président de la FAF
Article suivantLes influenceurs peuvent désormais se doter d’un registre du commerce

1 commentaire

Laisser un commentaire