Abdelmadjid Tebboune : « On ne laissera aucun diable s’infiltrer entre les Algériens »

0
Les cinq axes du Plan d'action du gouvernement dévoilés
Les cinq axes du Plan d'action du gouvernement dévoilés

Le président Abdelmadjid Tebboune, s’est rendu, ce samedi 14 août, au chevet des brûlés civils et militaires hospitalisés à l’Hôpital de Douéra et à l’Hôpital militaire d’Aïn Naâdja, à Alger.


« Vous êtes des combattants. Ce que vous avez est un sacrifice pour la patrie et pour Allah pour sauver des âmes. Qu’Allah donne patience à vos familles et à nous tous après la perte de nos enfants. Allah yarham Ech-Chouhada. Nous sommes à vos côtés », a déclaré Abdelmadjid Tebboune à l’adresse de deux malades, le visage bandé.


Il était accompagné  du général de corps d’Armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire.
A l’Hôpital central de l’armée Mohamed Seghir Nekkache, un médecin a expliqué que les malades sont dans un état assez grave. « Ils ont le visage et les membres supérieurs brûlés. Ils ont inhalé la fumée d’incendie. Certains ont des brûlures pulmonaires aussi. Ils sont en phase de réanimation. Et à partir de la semaine prochaine, nous commencerons la phase chirurgicale. Cela nécessite des moyens « , a-t-il expliqué.


« Le pays mettra tous les moyens qu’il faut à la disposition de ses enfants. Ils sont des combattants, des exemples pour les Algériens », a répondu Tebboune.


Abdelmadjid Tebboune promet que « l’Etat n’abandonnera jamais ses combattants »


« L’Etat n’abandonnera jamais ses combattants. Dès qu’ils sortent de l’état critique dans lequel ils sont, on passe ensuite au traitement esthétique et fonctionnel. S’il faut les envoyer dans n’importe quel  hôpital algérien qui en a les capacités, on le fera. Et s’il faut les envoyer à l’étranger, on le fera », a-t-il déclaré en s’adressant à un proche d’un malade de l’hôpital Djilali Bounaama à Douera,de Douéra.


Et d’ajouter : « dans des moments pareilles, il faut s’armer de courage et s’attacher à l’unité nationale. On ne laissera aucun diable s’infiltrer entre les Algériens ».


Interrogé par une citoyenne sur le nombre élevé d’incendies de forêts en même temps, le chef de l’Etat a eu cette réponse : « Nous avons arrêté des personnes. Vous allez écouter et voir, pour qu’on dise pas qu’on fait une pression sur la justice ».
Un proche d’un malade s’est adressé à Tebboune : « Monsieur le président, j’ai un message des enfants de Fort National (Larbaa Nath Iraten), ils vous disent qu’ils ne sont ni des terroristes ni des barbares ».


Il parlait du lynchage mortel de l’artiste Djamel Bensmail à Larbaa Nath Iraten par plusieurs personnes mercerdi 11 août 2021.


« J’étais wali à Tizi Ouzou, je connais Larbaa Nath Iraten et ses hommes. J’ai dit que Tizi Ouzou et Larbaa Nath Iran n’ont rien à voir avec le crime », a répliqué Tebboune.


Il a annoncé la construction d’un hôpital pour les grands brûlés et l’achat de bombardiers d’eau pour lutter contre les incendies de forêts. « Nous avons bien appris la leçon cette fois. Dorénavant,  nous ne compterons que sur nous mêmes pour affronter des situations similaires », a-t-il dit.

Article précédentIncendies: la Russie va envoyer quatre avions en Algérie
Article suivantL’explosion d’une citerne d’essence au Liban fait au moins 20 morts

Laisser un commentaire