Abdelaziz Djerad présente ce jeudi la démission de son gouvernement au président de la République

2
Abdelaziz Djerad présente ce jeudi la démission de son gouvernement au président de la République
Abdelaziz Djerad présente ce jeudi la démission de son gouvernement au président de la République

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, présentera ce jeudi à 11 h 30 la démission de son gouvernement au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, conformément à l’article 113 de la Constitution et ce, suite à la proclamation mercredi soir des résultats définitifs des élections législatives du 12 juin 2021 par le Conseil constitutionnel.

L’article 113 de la Constitution stipule que « le Premier ministre ou le chef du gouvernement, selon le cas, peut présenter au président de la République la démission du gouvernement ».

Le Conseil constitutionnel avait confirmé, mercredi soir, la victoire aux législatives du 12 juin du parti du Front de libération nationale (FLN) qui arrive en tête avec 98 sièges, suivi des Indépendants avec 84 sièges et du Mouvement de la société pour la paix (MSP) avec 65 sièges.

Abdelaziz Djerad a été nommé Premier ministre en décembre 2019

Au cours de sa carrière, M. Djerad a assumé plusieurs responsabilités, notamment conseiller diplomatique à la présidence de la République (1992-1993) et secrétaire général de la présidence de la République (1993-1995), avant d’occuper le poste de directeur général de l’Agence algérienne de coopération internationale (1996-2000), puis de secrétaire général du ministère des Affaires étrangères (2001-2003).

Auparavant, il avait assumé les fonctions de directeur de l’Ecole nationale d’administration (1989-1992).

M. Djerad est diplômé de l’institut des Sciences politiques et des Relations internationales d’Alger (1976) et titulaire d’un doctorat d’Etat en sciences politiques de l’université de Paris (1981).

Professeur des universités depuis 1992, il a enseigné dans plusieurs établissements universitaires en Algérie et à l’étranger.

Né à Khenchela le 12 février 1954, M. Djerad est marié et père de 4 enfants.

Article précédentPr Kamel Djenouhat: « Il faut multiplier par 3 le nombre quotidien de contaminations pour s’approcher de la réalité »
Article suivantCoronavirus: 354 nouvelles contaminations et 9 décès ces dernières 24 heures

2 Commentaires

  1. Toujours de Hocine Ait Ahmed -Allah irrahmou- :
    » Que dire de l’incurie et du  » je-m’en-foutisme du pouvoir « , du voyeurisme de l’arrogance, voire de menaces obscènes proférées et affichés effrontément par des tyranneaux de hasard à légard d’ une population au comble de la douleur et de la désespérance? Sinon que ces comportements ont transformé un séisme , terrible phénomène de la nature , en contre performance humanitaire, sociale et politique d’une amplitude historique digne des républiques bananières » .
    L’état des lieux est effrayant, la dégradation s’aggrave dans tous les domaines de la vie quotidienne des citoyennes et des citoyens. Sans qu’ aucune perspective crédible de sortie de crise ne soit proposée  » ni globalement ni dans le détail « . Le système militaro-policier qui domine la société est totalement bloqué et en plus déboussolé . Dés lors, il ne peut s’ouvrir que sur lui-même en vue de remettre sa façade démocratique au goût du jour et aux niveaux des appétits antagonistes de ses composantes maffieuses. D’évidence le point de convergence et de réconciliation de celles-ci étant la pérennité de leur  » Organisation  » que l’on ose encore appelé  » Etat « .

Laisser un commentaire