4500 pharmacies seront mobilisées pour la vaccination en Algérie

0
4500 pharmacies seront mobilisées pour la vaccination en Algérie
4500 pharmacies seront mobilisées pour la vaccination en Algérie

Le Président du syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO) , Messaoud Belambri , a annoncé, ce jeudi 29 juillet, lors de son passage à la Radio Nationale, que des pharmacies seront mobilisées prochainement à travers le pays pour la vaccination.

« 4.500 officines réparties à travers le pays, seront prochainement mobilisées pour poursuivre la campagne de vaccination » précise Messaoud Belambri .

Messaoud Belambri a appelé à autoriser le dépistage rapide de la Covid-19 par test antigénique au niveau des Pharmacies.

« Cette démarche permettra également de faire le tri entre les vrais nouveaux cas COVID et les faux cas qui pourraient engendrer des situations de paniques inutiles et des encombrements et saturations au niveau des hôpitaux et services d’urgence ».

Le recours à la réalisation des tests antigéniques au niveau des officines « aura inévitablement des conséquences très positives sur le contrôle et la gestion des nouveaux cas COVID et la propagation du virus », soutient encore le président du SNAPO.

Augmenter la cadence de vaccination

Le directeur de l’institut pasteur, le Dr Fawzi Derrar, a annoncé le 26 juillet, que la Chine s’engage à fournir à l’Algérie, 5 millions de doses de vaccin Sinovac, chaque mois.

« Un contrat avait été conclu avec le partenaire chinois pour fournir à l’Institut Pasteur 17 millions de doses de Sinovac, à raison de 5 millions de doses par mois. L’Algérie s’est procuré à ce jour près de 8 millions de doses de vaccins » a-t-il précisé.

Dr Fawzi Derrar, a rassuré quant à l’efficacité des vaccins disponibles en Algérie. « Les vaccins homologués en Algérie sont efficaces de 60% à 70% contre l’infection et 100 pour cent contre les complications graves » souligne Dr Fawzi Derrar.

Pour le Dr Fawzi Derrar, la vaccination est la seule solution actuellement pour faire face à la propagation du variant Delta répandu à 71 % en Algérie. Selon le directeur de l’institut pasteur, ce taux de propagation peut atteindre dans les prochains jours les 91%.

Concernant le taux élevé de mortalité dû à l’infection au variant Delta, Dr Fawzi Derrar, a indiqué que le problème est principalement dû à la capacité du variant Delta à se propager rapidement, ce qui augmente le nombre de cas graves.

Pour rappel le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a décidé en Conseil des ministres réuni le 25 juillet, d’augmenter le taux de vaccination dans les wilayas à forte densité de population, car ce sont les plus affectées par les contaminations au coronavirus.

Le gouvernement a également fixé l’objectif de vacciner 2.5 millions de personnes dans la capitale, et 50% dans les wilaya d’Oran, Setif, Constantine, et Ouargla.

Article précédentAlger soutient des élections générales en Libye
Article suivantEthiopian Airlines envisage d’ouvrir une ligne directe vers Alger

Laisser un commentaire