Plus de 12.7 milliards de DA consacrés à l’achat de vaccins anti-coronavirus

1
Plus de 12.7 milliards de DA consacrés à l'achat de vaccins anti-coronavirus
Plus de 12.7 milliards de DA consacrés à l'achat de vaccins anti-coronavirus

Un budget de 12.7 milliards de DA, destiné à l’achat de vaccins anti-coronavirus, a été débloqué par l’Etat selon un décret présidentiel publié au Journal officiel numéro 30, correspondant au 22 avril 2021.

Il s’agit du décret présidentiel numéro 21-143, signé le 15 avril par le président Abdelmadjid Tebboune, portant transfert de crédits au budget de fonctionnement du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

En vertu de ce texte, « il est ouvert, sur 2021, un crédit de 12.737.461.000 dinars, applicable au budget de fonctionnement du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et au chapitre n 44-07 : Contribution exceptionnelle à l’institut Pasteur d’Algérie (IPA) au titre de l’achat pour compte de l’Etat du vaccin anti-Covid-19 ».

L’arrivée de nouveaux vaccins annoncée

L’Algérie a entamé sa campagne de vaccination fin janvier 2021, suite à la réception du premier lot de 50.000 doses du vaccin Spoutnik-V.

L’Algérie a par la suite réceptionné un don de 200.000 doses du vaccin anti-coronavirus Sinopharm fait par la Chinele mercredi 24 février 2021. Il s’agissait du plus important lot de vaccin anti-Covid-19 reçu par l’Algérie après les deux cargaisons, de 50.000 doses du vaccin russe Sputnik V et un autre lot de 50.000 doses du vaccin anglo-suédois AstraZeneca.

L’Algérie avait ainsi réceptionné, près d’un mois après le début de la campagne de vaccination, de 300.000 doses de vaccins: 50.000 doses du vaccin Spoutnik V, 50.000 autres doses du laboratoire AstraZeneca et 200.000 doses du laboratoire chinois Sinopharm.

Une autre livraison de 30.000 doses du vaccin Spoutnik a également été réceptionnée 11 mars 2021.

Samedi 03 avril 2021, un don de doses de vaccin anti-coronavirus du laboratoire AstraZeneca a été réceptionné à l’aéroport de Houari Boumediene. Il s’agissait d’un lot de 364.800 doses.

D’autres quantités ont été reçues, en février et mars, de ce vaccin russe mais aussi des vaccins britannique AstraZeneca et chinois Sinopharm. Fawzi Derrar, DG de l’Institut Pasteur Algérie, a déclaré que l’Algérie a signé un contrat avec le laboratoire chinois Sinovac pour la livraison d’un million de doses, qui « seront réceptionnées les prochains jours ».

Selon nos sources, le fabricant chinois a soumis une proposition de plusieurs millions de doses, livrable en un délai très court. Un accord avec Pfizer a également été conclu pour une livraison à la fin du prochain mois. Le laboratoire Johnson & Johnson est également en discussion avec les autorités sanitaires.

Dr. Derrar a affirmé que la campagne de vaccination se poursuit de « manière ordinaire ».

Le 19 avril dernier, Professeur Ryad Mahyaoui, membre du comité de suivi de la pandémie, affirme que plus de 1% de la population algérienne a été vaccinée. Il s’agit d’un peu plus de 400.000 Algériens. Un chiffre bas après 4 mois de campagne mais surtout loin de l’objectif de l’Algérie de vacciner 60% de la population pour atteindre l’immunité collective.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid avait affirmé que la campagne de vaccination contre la Covid-19 « s’accélèrera » avril courant, avec la réception de 920.000 doses du vaccin Sputnik-V.

Article précédentCoronavirus : 174 malades confirmés et 8 décès en 24h
Article suivantL’hospitalisation de Brahim Ghali en Espagne suscite la colère de Rabat

1 commentaire

Laisser un commentaire