116e vendredi: les manifestants changent leur itinéraire, plusieurs interpellations

1

La capitale a enregistré une autre manifestation du Hirak ce 07 mai 2021. Lors de ce 116e vendredi, qui intervient dans un contexte marqué par une recrudescence de la répression par les forces de l’ordre, les manifestants à Alger ont modifié leur circuit habituel. Des interpellations ont été menées par les forces de l’ordre, notamment à Belcourt et Ruisseau, lorsqu’elles tentaient de bloquer la marche puis disperser la foule.

La marche a débuté comme chaque vendredi. Une première procession descendait de la rue Didouche Mourad vers la Grande Poste à travers Audin tandis que celle de Bab El Oued s’approchait au centre via la rue des frères Asselah. Mais, arrivés devant l’esplanade de Tafourah, les manifestants surprennent le dispositif sécuritaire en empruntant le boulevard Amirouche. Les forces de l’ordre ont vainement tenté de s’interposer avec un maigre cordon.

Plusieurs interpellations

Les manifestants ont ainsi emprunté la rue Hassiba, le boulevard Belouizdad pour arriver à Ruisseau, mettant à rude épreuve le dispositif policier. « La marche la plus longue depuis le debut du Hirak », a-t-on commenté.

Tout au long de leur avancée, les manifestants scandaient les slogans habituels, à travers lesquels ils réclament le « départ du système ». Ils ont aussi rejeté des élections du 12 juin prochain et dénoncé la répression dont sont victimes les manifestants et les militants.

A l’image des précédents vendredis, plusieurs interpellations ont eu lieu, avant le coup d’envoi de la marche mais surtout à la fin. Le forces de l’ordre ont ainsi procédé à plusieurs arrestations à la fin de la marche, afin de disperser la foule.

Selon le CNLD, une quarantaine de personnes est actuellement au commissariat de l’Hussein Dey.

Article précédentBilan de coronavirus: 219 nouvelles contaminations en Algérie
Article suivantMassacres du 8 mai 1945 : fin tragique d’une marche pacifique

1 commentaire

Laisser un commentaire