10 circonscriptions administratives deviennent des wilayas

0
10 circonscriptions administratives deviennent des wilayas
10 circonscriptions administratives deviennent des wilayas

Le président Abdelmadjid Tebboune a promu 10 circonscriptions administratives en wilayas avec « toutes les prérogatives », a annoncé un communiqué de la Présidence ce dimanche 21 février 2021.

Il s’agit de Timimoun, Bordj Badji Mokhar, Beni Abbas, Ouled Djelal, In Salah, In Guezzam, Touggourt, djanet, EL Meghier et El Meniâa.

Les Walis des nouvelles wilayas nommés

Le président Tebboune a également nommé les secrétaires généraux de ces nouvelles wilayas.

Il s’agit de Youcef Bechlaoui, wali de Timimoun, Othmane Abdelaziz, wali de Bordj Badji Mokhtar, Aissa Aziz Bouras, wali d’Ouled Djellal, Saad Chenouf, wali de Béni Abbès, Ibrahim Ghemired, wali d’In Salah, Mehdi Bouchareb, wali d’In Guezzam, Nacer Sebaa, wali de Touggourt, Benabdallah Chaib Eddour, wali de Djanet, Aissa Aissat, wali d’El M’ghair et Boubekeur Lansari, wali d’El Menia.

Ont été nommés Secrétaires Généraux des wilayas susmentionnées, Abdelkrim Lamouri, secrétaire général de la wilaya de Timimoune, Mohamed Lansari, secrétaire général de la wilaya de Bordj Badji Mokhtar, Abdelfettah Benkarkoura, secrétaire général de la wilaya de Ouled Djellal, Mohamed Chlef, secrétaire général de la wilaya de Béni Abbès, Djilali Yahmi, secrétaire général de la wilaya de In Salah, Rabie Nakib, secrétaire général de la wilaya de Ain-Guezzam, Kaci Amrane, secrétaire général de la wilaya de Touggourt, Abdelaziz Djaouadi, secrétaire général de la wilaya de Djanet, Kamel Hadji, secrétaire général de la wilaya de El M’Ghair, Noureddine Refsa, secrétaire général de la wilaya d’ El Menia.

La création de ces nouvelles wilayas a été adoptée par un Conseil des ministres en novembre 2019.

La loi relative à l’organisation territoriale du pays, promulguée fin 2019, a érigé ces « 10 circonscriptions administratives créées dans le sud algérien, et réparties sur huit wilayas, en wilayas dotées de pleines prérogatives, quatre ans après leur création, et ce, au regard de la maturité de leur cadre institutionnel et opérationnel qui leur permet d’accomplir pleinement leurs missions, en toute autonomie ».

Laisser un commentaire